Recette pour un démonstrateur (suite)

Dinghy, c’est avant tout une chaîne électrique:  pour le démonstrateur, nous choisissons de conserver la boite de vitesse d’origine et de ne pas mettre en place un pont-réducteur spécifique. Aussi il nous faut adapter le moteur électrique à la boite de vitesse d’origine de la Fiat 500. Des plans, des simulations, la création d’un pack batterie à partir de modules Lithium Fer Phosphate issus de l’aviation et la mise en place d’un banc d’essais de la chaîne électrique… Le moteur tourne en marche avant et arrière… Jusque-là tout va bien !

 

Une Dinghy DC1, c’est par ailleurs une carrosserie façonnée à la main. La Fiat 500 débute sa métamorphose en DC1 : cintrage de tubes, positionnement de renforts, découpe, soudures, ponçage, …

 

Une DC 1, c’est par enfin une sellerie mythique en cœur de moelle de rotin : pour ce travail de précision, place aux mains en or de spécialistes.  Catherine, artisan d’art et l’une des dernières spécialistes du rotin en France aidée de son mari Christophe,  Meilleur Ouvrier de France se lance dans la réalisation dans les règles de l’art de l’habillage de structures de sièges refaites:

  • Couture des montants en jambes de force,
  • Tressage en moelle de rotin sur montants doubles,
  • Finition passée brin par brin,
  • Angle d’habillage en éclisse de moelle,

 

Dinghy